Comment lutter contre les envies de sucre?

Vous êtes certainement comme moi : 

Vous vous levez le matin avec la bonne résolution de ne craquer et de ne pas manger de sucre, et puis paf boum badaboum arrivé 17 heures et voilà vous avez craqué (et pas qu'un peu !) et ragé votre envie de sucré sur le paquet de fruits secs, le paquet de chips, des fruits à profusion, ...

Dans ces moments-là vous vous dites que vous êtes nuls, que vous avez tout foutu en l'air.

Que vous soyez au régime ou bien que vous ayez une candidose, vous savez que vous ne devez pas craquer, mais vous n'y parvenez pas.

Vous craquez.
Et vous désespérez d'y résister.

Mais non : vous y arriverez.

Et vous savez pourquoi ?

Parce que je suis aussi passée par là, et que j'ai craqué des millions de fois, me disant aussi que je n'y parviendrai jamais.


comment lutter contre ses envies et pulsions de sucre




J'ai mis plus de 6 mois pour parvenir à maîtriser mes envies de sucre (et enrayer le candida albican). 

Et dans ce post, je vais vous partager tous les moyens que j'ai utilisés et qui ont marchés pour moi :







Pourquoi je craque et ai-je des envies de sucre ?


Car vous avez le candida albican (et/ou le SIBO).

Et qui dit candidose, SIBO, invasion bactérienne dit forcément envies de sucre.

Etant donné que le candida albican et les mauvaises bactéries se nourrissent du sucre, il est évident que dès qu'on est atteint de ces maladies intestinales, le candida réclame à manger et donc nous pousse à manger du sucre et donc à le nourrir!

Et donc dès que l'on craque et mange du sucre, on entretient le candida albican et les mauvaises bactéries et son existence.

C'est bien beau tout cela, mais alors comment s'en sortir et arrêter la spirale infernale :

Je mange du sucre => Je nourris le candida albican => Le candida albican est encore plus fort et réclame encore plus de sucre => Je mange du sucre 


Et c'est reparti pour un tour... une boucle infernale, continue.

Une boucle qu'il faut casser coûte que coûte en arrêtant d'alimenter le candida, en affamant le candida, et donc en arrêtant de manger du sucre.





Mes pulsions de sucre


C'était il y a 6 mois, je décidais de me débarrasser de ma candidose et donc de couper le sucre pour l'affamer.

Malheureusement, pendant 2 mois, j'ai bien piétiné, et fais du surplace, envahie par mes pulsions de sucre, envahie par la dominance de mon candida, envie par mes rages de sucre.

Il faut que vous sachiez que les aliments que vous creuvez le plus de manger, ce sont ceux qui en général entretiennent le plus les mauvaises bactéries.

Pour ma part j'ai eu mes périodes :

"je crève de manger des noix"
"je crève de manger des bananes"
"je crève de manger des pommes de terre"
"je crève de manger des patates douces"
"je crève de manger des châtaignes"

et la dernière fut : 
"je crève de manger des fruits secs et surtout les dattes".



Aujourd'hui avec le recul, je me rends compte que tous ces aliments m'ont bien enfoncé et que j'ai vraiment commencé à stopper mes envies de sucre quand j'ai totalement stoppé tous ces aliments.

Je ne vous le cache pas : les 15 premiers jours sont très durs. On tuerait limite pour en manger.

Je rêvais même la nuit de faire des orgies de dattes (mon dernier péché des derniers mois) et je me réveillais en me demandant si j'avais rêvé ou si j'avais réellement craqué et fait une orgie

Car il faut savoir que dès que je touchais à l'un des aliments que j'ai cités plus haut, je n'en mangeais pas 100gramme. Non. Dès que je commençais à en manger, le candida m'en demandait toujours plus, et c'était 1 kilo de dattes que je m'enfilais d'un coup. Idem pour les patates douces, marrons, noix, etc.

Illimité. Car le candida m'en réclamait toujours plus.
Et les quantités de sa nourriture devaient à chaque fois être de plus en plus importante.
Et mes pulsions ne faisaient que s'accroitre. Et le candida proliférer, s'étendre et faire des bébés.

Donc une fois passée les 15 jours difficiles (surtout bien débuter de suite avec l'augmentation importante des graisses, huiles, gras en tout genre, et viandes poissons), les envies disparaissent petit à petit. Et parallèlement au fait que le candida commence à mourir, les envies diminuent et même disparaissent entièrement.

Une phrase que j'ai écrite dans mon journal 1 mois et demi après avoir débuté le régime anti-candida :

"Là cela fait exactement 1 mois et demi que je n'ai plus touché aucune datte et je n'ai plus aucune pulsion ni même envie de sucre. Et si jamais j'ai un "bad", je me prends alors une bonne cuillère d'huile de coco, quelques myrtilles et cela passe de suite."

De toute manière il n'y a que comme cela qu'on peut s'en sortir, car le candida réclamant toujours plus, si on lui refuse une de ces nourritures, il nous en réclame une autre et ainsi de suite. Et toujours avec des quantités de plus en plus extrêmes.

Seul moyen : l'affamer, en lui coupant toutes les nourritures qui alimentent le candida.


L'affamer mais pas s'affamer.
L'affamer en résistant contre les mauvais aliments, et s'accorder à volonté les bons aliments.





Mais alors comment résister à l'appel du sucre, à ces pulsions de sucre ?

Voici tous les moyens qui m'ont permis d'arrêter le sucre et de maîtriser mes pulsions de sucre :





Moyen anti-pulsion de sucre #1 : Augmentation des graisses dans mon alimentation



Vous devez prioriser dans votre alimentaire les graisses.

Cela doit être le gros socle de votre alimentation.

Pour que vous puissiez visualiser mieux, je vous ai créé une pyramide de ce que doit être votre alimentation de tous les jours :

alimentation paléo et anti-candidose



Donc les graisses doivent représenter entre 50% et 85% de votre alimentation quotidienne.

Mais attention, pas n'importe quelles graisses : les bonnes graisses.

Les bonnes sources de gras comprennent :
  • Les olives et l'huile d'olive (extra vierge)
  • L'huile de coco (extra vierge bio non raffinée) : 
  • Le beurre de coco :
  • Le ghee : ce sera le sujet de mon prochain post
  • Les avocats (excepté si intolérance à l'histamine)





Moyen anti-pulsion de sucre #2 : Augmentation des protéines dans mon alimentation



Les protéines animales représentent le 2ème socle de mon alimentation.

Viandes, poissons. Et oeufs (sauf pour ceux qui ne les tolèrent pas car intolérance à l'histamine ou régime paléo AIP).

Donc pour ma part, c'est viande et poisson.
Et là, vous avez un très large choix dans lequel piocher.

Privilégiez :
  • Les viandes issues de l'agriculture biologique
  • Les poissons issus de l'agriculture biologique ou bien certifiés MSC.
poisson pêche durable certifié MSC
Logo certifié MSC







Moyen anti-pulsion de sucre #3 : 1 ou 2 portions de fruits par jour


Eh bien, oui, quand on a une candidose, comme je vous l'ai déjà expliqué dans un précédent post, on ne doit pas arrêter totalement les fruits.
Car notre corps a besoin de glucides et sucres pour tenir.

Et ce sont les mauvais sucres qu'il faut arrêter ; pas les bons sucres.

Et c'est justement en s'empêchant de manger des bons sucres comme des fruits que l'on va alors se ruer sur les oléagineux, noix, céréales et sucres ajoutés et faux-sucres, qui eux nourrissent à contrario les mauvaises bactéries et le candida albican.

Attention, je n'ai pas dit de manger tous les fruits et en illimités ! Point trop n'en faut.

Mais oui pour 1 à 2 portions de fruits par jour, et parmi les fruits qui ne nourrissent pas la candidose, à savoir les fruits les moins sucrés.

Pour avoir la liste des fruits autorisés en cas de candidose, c'est ici : Peut-on manger des fruits lorsqu’on a une candidose ?







Moyen anti-pulsion de sucre #4 : le jeûne intermittent


Quand on a des envies de sucre, difficile de les maîtriser.

Et pourtant, retrouver ses sensations de faim aide. En tout cas, moi cela m'a énormément aidé, et pour cela le jeûne intermittent est un grand coup de pouce.

Je vous explique: vous avez une envie de manger. Subite, d'un coup.

2 choix s'offre à vous :
  1. Céder à vos pulsions.
  2. Résister à vos pulsions.
Mais au final, ce ne sont pas les 2 bons choix.


Car les 2 bonnes questions à se poser seraient plutôt :
  1. Est-ce que j'ai envie de manger parce que mon corps en a besoin?
  2. Est-ce que j'ai envie de manger pour combler un manque psychique ou bien parce que le candida albican m'y pousse?
Dans le cas 1, cela s'appelle de la faim. Et dans ce cas, oui je dois manger. 
Dans le cas 2, cela s'appelle une envie, une pulsion, un manque. Et dans ce cas non, je n'en ai pas besoin.

Alors, lorsque vous avez cet appel de sucre, vous devez vous poser cette question : là de suite j'ai envie de manger.
Mais est-ce que j'ai envie de manger de la viande ou des légumes?

=>Si oui, c'est que vous avez vraiment faim.

=> Au contraire si seulement vous avez envie de manger mais que s'il s'agit spécifiquement d'un ou des aliments de type "chocolat", "fruits secs" etc (mais certainement pas de la viande ou des simples légumes), alors c'est que votre envie de manger n'est pas de la faim physiologique mais de la faim psychique, un manque. Et que vous ne devez pas suivre cette envie.


N'oubliez pas : vous avez envie de manger. Hop, automatisme, demandez-vous :
"est-ce que j'ai envie de manger du brocolis?"
Si oui, vous avez faim, alors allez-y, écoutez-le.
Si non, c'est que ce n'est pas de la faim mais de la pulsion de sucre, et non vous n'avez pas à vous écouter



En quoi le jeûne intermittent peut-il vous aider?

Le jeûne intermittent m'a permis de retrouver mes sensations de faim et satiété et d'à nouveau pouvoir écouter mon corps.

Le jeûne intermittent que je pratique quotidiennement est très simple à suivre : je saute juste le petit déjeuner. Donc le soir je dine. Et ensuite je ne mange le lendemain qu'à partir de 13h. Je laisse donc une plage de 16h (avec la nuit) de jeûne, et mon corps ainsi peut se réguler et me signaler la vraie faim, celle qui n'est pas dictée par des pulsions ou par le candida albican.







Moyen anti-pulsion de sucre #5 : des légumes pauvres en FODMAP


Pour les fibres, il est important de manger des légumes.
Mais pas n'importe quel légume et pas en n'importe quelle quantité.

Il faut que vous respectiez les légumes pauvres en FODMAP, et les quantités maximales définies pour chaque légume pauvre en FODMAP.

La liste complète ici : Liste complète et entière des aliments pauvres en FODMAP (pdf à télécharger)

Car c'est la fermentation des aliments riches en FODMAP qui créé la nourriture pour votre candida albican (et les douleurs qui vont de pair avec).







Le régime cétogène?



Vous allez vous dire que je suis finalement de près ou de loin le régime cétogène.

Mais en fait pas du tout.

Car le régime cétogène préconise un nombre assez bas de glucides : pour être en cétose, les gens doivent en moyenne manger en dessous de 50 grammes de glucides par jour, voir même en dessous de 20 grammes de glucides par jour.

Ce qui n'est absolument pas mon cas.




Mon alimentation et les glucides

Dans mon alimentation quotidienne, je ne limite absolument pas les glucides.

Non, car par exemple mon régime inclut des carottes cuites (je peux en manger jusqu'à 1 kilo par repas) - carottes cuites qui ont un niveau glucidique assez élevé donc totalement en désaccord avec le régime cétogène.


Et d'ailleurs ces carottes cuites, à un moment j'ai fait le test de les supprimer : oulà, erreur, mon corps me réclamait sa ration de sucre et j'étais alors attirée par des aliments les plus riches en sucres et nourriture préférée du candida albican !

Ainsi des légumes riches en glucides tels que les carottes cuites ou encore des fruits pauvres en sucres me permettent d'assouvir mon corps en glucide et en bon sucre, et donc bloquer un besoin soudain du corps de s'en procurer et nous pousser vers des aliments qui eux nourriront votre candidose et appelleront des besoins et pulsions de sucre encore plus grande (rappelez-vous mon expérience que je vous racontais au début de ce post : je prends quelques dattes, 1 datte, 2 dattes, puis un appel de sucre encore plus grand et je me retrouve plusieurs jours plus tard à carburer avec 1 kilo de dattes par jour.... c'est ce qui m'arrivait à chaque fois).

Donc pour remédier à ces pulsions vers les "sucres qui appellent encore plus de besoin de sucre" : se tourner vers les bons glucides et les bons sucres des fruits pauvres en sucre (liste de ces fruits ici : Fruits les moins sucrés).

C'est d'ailleurs pour cette raison que je suis contre le régime cétogène : pas assez de glucide, et donc la porte ouverte au dérèglement du corps et donc pas assez de nutriment et d'équilibre pour lutter contre la maladie et les mauvaises bactéries intestinales.

En plus, sachez que même si vous arrêtez tous les glucides, le candida albican est intelligent, et se tourne alors vers les protéines pour se nourrir !

Donc ce régime cétogène ne peut fonctionner sur le long terme pour éradiquer le candida. Il ne fera qu'affaiblir l'organisme et nous rendre nous-même trop faible pour lutter.






Conclusion : comment lutter contre les envies de sucre


Je résume donc :
  • bon moyen #1 : augmentation significative des lipides, graisses, huiles.
  • bon moyen #2 : augmentation significative des protéines : viandes, poissons, (oeufs non AIP)
  • bon moyen #3 : 1 ou 2 portions de fruits par jour. Parmi les fruits les moins sucrés, à savoir donc les baies, la pomme et la poire.
  • bon moyen #4 :  mise en place du jeûne intermittent.
  • bon moyen #5 : choix des légumes et féculents parmi ceux pauvres en FODMAP (en respectant bien les quantités maximales définies dans le fichier : Liste complète et entière des aliments pauvres en FODMAP (pdf à télécharger)).


Les mauvaises solutions alimentaires sont :
  • mauvaise solution #1 : arrêt de tous les fruits. Les fruits non sucrés tels que les baies, pomme ou poire permettent d'avoir une ration quotidienne de sucre, et donc le corps ne manque pas du sucre dont il a besoin pour fonctionner, et on évite ainsi un appel énorme du corps pour une grosse envie de sucre d'un coup et incontrôlable !
  • mauvaise solution #2 : diminution de tous les glucides. Les glucides des légumes et féculents pauvres en FODMAP ne sont pas problématiques. Ce sont les FODMAP en fermentant qui sont problématiques car nourrissent les mauvaises bactéries intestinales.
  • mauvaise solution #3 : continuer à s'autoriser des sucres ajoutés et faux-sucres (que ce soit sucre de coco, xilitol, etc : tous les sucres ajoutés sont des sucres qui nourrissent le candida).



Aujourd'hui, cela fait 4 mois que je respecte toutes ces règles.
Et ma candidose a enfin disparu.

Et bien entendu, les pulsions de sucre qui vont de pair.




Quels moyens allez-vous mettre en place pour lutter contre vos pulsions de sucre?
Quels moyens avez-vous déjà essayés? lesquels ont bien marchés? lesquels n'ont pas marchés?


PARTAGEZ CET ARTICLE

Auteur:

Malade depuis 4 années de colopathie fonctionnelle, SIBO, candidose, brûlures d'estomac, reflux, je m'en suis moi-même sortie. Je vous fais partager sur ce blog tous les moyens qui m'ont permis de m'en sortir.

N'oubliez pas de vous abonner à ce blog : Abonnement au blog Guérir ses Intestins, ainsi que sur mes réseaux sociaux : Ma page Facebook / Ma page Twitter / Ma page Google+ / Ma page Pinterest / Ma page Instagram

Post Précédent
Post Suivant
Kelly
1 août 2016 à 09:31

Tout est dit !!! Je suis à 100% d'accord. Sauf que pour moi le petit-déjeuner est primordiale, c'est le meilleur moment où l'on digère très bien les protéines et les matières grasses ! Si je commence ma journée avec une faim, je ne vais pas être bien durant toute la journée (de type hypoglycémie), et donc plus facilement attirée par les sucres en soirée car je serais + faible, et moins résistante. Mais je pense que ça dépend des personnes, si on a faim dès le petit-déjeuner ou non.

Répondre
avatar
Isa
1 août 2016 à 15:40

Au départ j'étais comme toi, ne pouvant pas démarrer ma journée sans un bon petit-déjeuner. Mais finalement après plusieurs essais différents, j'ai noté que lorsque je mangeais le matin au réveil, cela passait très mal côté digestion, comme si au final mon organisme avait besoin d'un temps pour se réveiller. Donc le matin, je me contente d'un thé Rooibos avec un peu d'huile de coco que je fais fondre dedans. Et c'est tout. Et j'attends le déjeuner pour manger :)

Répondre
avatar
Anonyme
1 août 2016 à 16:06

Hello,

Pour les féculents, tu parles de ceux autorisés dans le régime AIP mais pas glucides spécifiques, à savoir ignames, patate douces, panais, mais pas des pommes de terre ou autres céréales sans gluten ?

Merci


Répondre
avatar
Isa
1 août 2016 à 16:14

Pour les féculents, je parle de ceux autorisés dans le régime AIP car ce sont les féculents non AIP qui me causent un souci personnellement. Ceux qui sont AIP mais pas glucides spécifiques ne me causent aucun problème chez moi (à condition évidemment de respecter les quantités pour qu'ils soient pauvres en FODMAP).

Répondre
avatar
Anonyme
1 août 2016 à 16:26

ok, merci :)

Répondre
avatar
orion
2 août 2016 à 11:34

Es-ce que dans le jeune intermittent, on peut simplement décaler le petit déjeuner ou c'est justement pour éviter de manger pas physio , sucré ? Je m'explique, comment garder un apport calorique suffisant sans faire des repas "énormes" je parle notamment pour les jours ou l'on a une activité physique intense par exemple pour mon cas(sport). Tu mets les protéines animales et lipides comme le socle de ton alimentation, mais comment faire pour celles et ceux qui ne mangent plus de viande, ou même celles et ceux qui ont fait le choix de réduire leurs consommations animales puisque les céréales / pseudo céréales sans gluten ne sont pas top .. Les oeufs ne sont pas 'AIP' ? Tu avais parlé des oeufs de cailles pour remplacer, ce qui peut être une bonne idée, par contre on en trouve difficilement, et pas bio.

Répondre
avatar
superman
2 août 2016 à 15:30

merci isa pour le poste, peut-on manger de la patate douce mis au four sans respecter la quantité de fodsmaps , j'ai vu qu'elle ne me pose pas de soucis. Je prends des glucides et protéines et pas de lipides ( j'ai une malabsorption des lipides ) , pas encore essayer l'huile de coco .

Répondre
avatar
Isa
2 août 2016 à 16:32

Le principe du jeûne intermittent est de laisser une plage de 16 heures sans manger. Après, décaler le petit-déjeuner, cela signifierait manger ton petit-déjeuner à 13h et du coup ton déjeuner à 16h? Laisser des plages de 3 à 4 heures entre 2 repas pour laisser la vidange gastrique se faire (surtout en cas de SIBO et de gastroparésie) est important. Aussi, décaler les repas, je vois mal comment gérer cela.

Concernant la taille des repas, cela ne me pose pas de problème dans mon cas : mon organisme tolère parfaitement des repas assez conséquents en un seul même repas, par contre il a beaucoup de mal à gérer des repas qui se suivent, comme un encombrement et une accumulation... Mais je souffre de gastroparésie, donc c'en est la raison.

En cas de végétarisme, il est en effet impossible de concilier avec un régime AIP.

Non, des oeufs de caille, j'en trouve dans tous les supermarchés près de chez moi. Par contre, oui ils ne sont pas bio (et sont très chers).

Répondre
avatar
Isa
2 août 2016 à 17:00

Si la patate douce ne te pose pas de problème, même au delà de sa quantité maximale pour passer de pauvre à riche en FODMAP, il n'y a aucune raison que tu t'en prives :)
Sans lipide, c'est dur : essaie l'huile de coco, comme expliqué c'est la seule huile qui ne nécessite pas de bile, et donc même en cas de malabsorption des lipides, tu la digèreras sans problème : L'huile de coco

Répondre
avatar
Anonyme
2 août 2016 à 22:31

Coucou,
Poste intéressant, merci !
Manges-tu des patates douces ?
J'ai également une gastroparésie. Que fais-tu pour ce problème là (à part prévoir 3/4 h entre chaque repas) ?

Répondre
avatar
Isa
4 août 2016 à 13:57

Coucou, oui je mange des patates douces, mais sans dépasser la quantité maximale pour qu'elles soient pauvres en FODMAP (70g).

Pour la gastroparésie, en effet il faut au moins laisser 3 à 4 heures (plutôt 4 que 3) entre chaque repas, et sinon tu peux t'aider de prokinétiques : Les prokinétiques

Répondre
avatar
Anonyme
4 août 2016 à 14:18

Ah, je croyais que tu avais arrêté les patates douces !! c'est cool que tu en reprennes.

Il y a aussi la cohérence cardiaque, qui est pas mal apparemment. Tu as essayé ?

Répondre
avatar
Isa
4 août 2016 à 16:57

Oui j'ai arrêté d'en manger plus que 70 grammes.
Déjà ce fut la 1ere étape.
Car dès que je dépasse la ration pauvre en FODMAP: douleurs, spasmes. Et j'ai diminué à maximum 1 fois par semaine.
Mais là j'en ai mangé pour la dernière fois hier et je remarque que le lendemain où j'ai mangé ce féculent, j'ai des douleurs quand même et des pulsions de sucre aussi qui m'arrivent.
En fait, c'est cohérent avec la SIBO diète : les glucides (carbohydrate) quels qu'ils soient nourrissent le SIBO.
Donc je pense les arrêter totalement, pour potentialiser au maximum ma guérison.

Oui je connais, j'avais regardé plusieurs vidéos de cohérence cardiaque mais cela ne m'avait fait aucun bien...

Répondre
avatar
Anonyme
4 août 2016 à 17:06

Oui, je crois que malheureusement il faut arrêter la patate douce...

Quels sont tes légumes préférés (à part la carotte) ?

D'après les propos d'un spécialiste, on a des résultats au bout de 15 jours en la pratiquant 3*5 minutes par jour ! Tu avais essayé aussi longtemps ?

Répondre
avatar
Isa
4 août 2016 à 18:21

Oui je suis bien d'accord avec toi. Mais moi je procède toujours par étape, et à l'écoute de mon corps.
Donc je sentais bien que les patates douces ne passaient pas totalement:
1) j'ai diminué à 70 grammes pour être pauvre en FODMAP.
2) j'ai diminué à 1 fois par semaine
3) je vais les arrêter.

De toute façon, plus tu avances dans la guérison et vers le bon régime de guérison, plus tu sens le peu d'aliments que tu manges encore et qui te font du mal. Alors que lorsque tu est trop inflammé, tu ne sens plus rien, tout te fait mal.

Mes légumes préférés : je mange tous les légumes pauvres en FODMAP hormis ceux qui ne sont pas AIP, ceux qui sont riches en histamines et ceux de la famille des curcubitacées et crucifères :-)

Non, je ne crois pas avoir tenu autant de temps, car j'avais vraiment l'impression de perdre mon temps avec ces vidéos de cohérence cardiaque.

Répondre
avatar
Anonyme
4 août 2016 à 21:13

Oui je connais tes contraintes pour les légumes... avec en plus la question du goût personnel... et du coup, je me demandais ce qu'il te restait ? :-)

Répondre
avatar
Isa
4 août 2016 à 21:29

Coeurs d'artichaut, fenouil, betteraves, endives, laitue, mâche, carottes, chataigne d'eau : tout cela cuit et avec respect des quantités maximales que j'ai précisé dans mon ebook FODMAP. Sachant qu'il y a certains de ces légumes, il n'y a pas de quantité maximale et donc tu peux te faire de très belles assiettes riches en quantité avec.

Répondre
avatar
Anonyme
5 août 2016 à 00:33

Je n'ai jamais pensé à cuire de la laitue !!! le goût ressemble à de l'épinard ?
Où achètes-tu les chataignes d'eau ? j'en ai jamais vu (j'habite paris)...

Répondre
avatar
Isa
5 août 2016 à 13:12

Il vaut mieux tout cuire lorsque tu as les intestins irrités et sensibles. Non, la laitue a un goût plus doux que l'épinard. Et l'épinard est plus dure à digérer que la laitue (plus fibreux).
Les chataîgnes d'eau, tu n'en trouveras en France qu'en magasin asiatique :)
Je te donne un exemple, pour bien que tu visualises ce que c'est : CHÂTAIGNES D'EAU ENTIÈRES ET PELÉES.
Celle-ci est très bien car elle ne contient que de la châtaigne d'eau et de l'eau. Fais très attention à ce que cela ne contienne pas autre chose qui là pourrait t'irriter et de donner des douleurs.

Répondre
avatar
5 août 2016 à 14:18

Merci pour l'article, tu dis qu'il faudrait que les graisses représentent plus de 50% de notre alimentation mais je me vois mal manger autant d'huile XD. A part l'avocat et certains poissons je ne vois pas trop. Sinon les noix sont parfois riches en graisses monoinsaturés, tu penses qu'il faudrait quand meme les éviter ?

Répondre
avatar
5 août 2016 à 18:26

Bonsoir Isa,

Un médecin me propose de prendre un antibiotique qui s'appelle Targaxan et qui contient de la rifaximine. Je sais que tu avais écris un poste sur les antibiotiques. Mais je ne le retrouve plus. J'aimerais savoir si tu as déjà eu l'occasion de prendre cet antibio. Penses-tu qu'il aurait un effet quelconque sur ma dysbiose intestinale ? Connais-tu un adhérent de ton blog qui l'aurait pris et qui en aurait dit du bien ? Merci d'avance.
Bonne soirée à toi.

Répondre
avatar
Isa
5 août 2016 à 19:56

Bonsoir Vincent, oui en effet, voici le post en question que j'avais écrit au sujet des antibiotiques et plus particulièrement de la rifaximine : Les antibiotiques : contre candida, SIBO et bactéries.

Je te déconseille sincèrement de prendre cet antibiotique, une nouvelle étude très récente vient encore de montrer que la rifaximine permet de développer le Clostridium difficile, une maladie qu'après pour guérir c'est chaud...
Je te déconseille totalement tout antibiotique : ils déséquilibrent encore plus la flore intestinale, aggrave le leaky gut, ne font qu'amplifier sur le long terme les problèmes. Ils n'en résoudront aucun.
En général, les gens voient un mieux pendant la prise des antibiotiques, puis une fois qu'ils arrêtent, tout revient comme avant, voir même en pire.

Répondre
avatar
Isa
5 août 2016 à 20:03

En graisses, il n'y a pas que l'huile: il y a aussi les graisses animales (poissons gras, peau des volailles, etc), il y a aussi les desserts riches en lipides comme les bombes de gras "fat bomb", le beurre de coco et tellement d'autres encore.

Vu ma réaction inflammatoire totale dès que je touche au moindre aliment contenant un oléagineux, j'aurai tendance à te dire d'éviter les noix. Mais si ton corps les tolère alors pourquoi t'en priver !

Répondre
avatar
Anonyme
6 août 2016 à 13:02

J'ai essayé le concombre cuit (une première pour moi), et ben j'ai bien aimé... et en plus c'est sans FODMAP !!

Répondre
avatar
6 août 2016 à 14:32

Merci Isa, tu as raison. En plus j'ai fait quelques recherches hier sur cet antibio. Effectivement, les résultats scientifiques sur les effets du mieux-être attendu sont très très modestes et décevantes.
On se dit toujours chouette le remède miracle est enfin arrivé ! eh ben non....
Bon week-end à toi !

Répondre
avatar
Anonyme
6 août 2016 à 19:53

Bonjour Isa,
Je viens de lire ton post sur le constipation.
Quels moyens utilises-tu actuellement afin d'éviter ce problème ?

Répondre
avatar
Isa
6 août 2016 à 19:56

Eh oui, d'où mon conseil de ne pas y toucher et de s'en tenir bien loin.
Le remède miracle, la pilule miracle... je l'ai "attendu" pendant 3 années et ma santé n'a fait que se dégrader. Le remède miracle n'existe pas : c'est en corrigeant son alimentation, suivant le bon régime alimentaire et réparant son corps à l'aide des bons compléments alimentaires naturels que tu parviendras à guérir.
Pas en 1 jour ou en ingérant un médicament. Non.

Répondre
avatar
Isa
6 août 2016 à 20:04

Bonjour, là tu n'as pas du tout posté sur le post de la constipation !
Plus aucun moyen contre la constipation car je n'en ai plus du tout besoin : la constipation j'en ai énormément souffert, mais une fois que j'ai arrêté l'inflammation, la constipation s'est peu à peu résorbée pour finalement disparaître totalement. Je n'ai plus aucun problème de transit actuellement.

Mais en attendant de résorber l'inflammation, tu peux t'aider de tous les remèdes naturels que j'ai présenté dans mon post sur la constipation : Les meilleurs remèdes contre la constipation.

Répondre
avatar
Anonyme
6 août 2016 à 20:52

Pour arrêter l'inflammation, il faut faire le régime AIP (et le suivre à la lettre), c'est bien ça ?
L'inflammation s'est résorbée au bout de combien de temps chez toi ?
As-tu déjà pris du sulfate de magnésium pour la constipation ? qu'en penses-tu ?

Répondre
avatar
Isa
6 août 2016 à 21:58

Dans mon cas, ce fut l'association du régime AIP+pauvre en FODMAP oui.
Et dès que je fais un moindre écart au régime AIP : inflammations dans tout le corps pendant plusieurs mois (l'impact est très lourd en terme de conséquence).

Oui j'ai déjà tenté le sulfate de magnésium, en interne il m'irritait encore plus les intestins. Tu peux tenter en externe par contre le sulfate.

Répondre
avatar
7 août 2016 à 14:40

bonjour !
je sais bien que tu ne fais pas des posts sur commande ;) mais ce serait bien utile d'avoir un petit article où tu récapitulerais ce que tu prends , ne prends plus etc...comme compléments:tu as déjà beaucoup écrit dessus j'ai bien vu, mais par exemple certaines infos comme les vit B etc...se trouvent dans des réponses dans le fil des questions , et parfois à la suite d'articles pas forcément en rapport , en tout cas encore bravo pour n'avoir jamais baissé les bras et pour le chemin parcouru

Répondre
avatar
Isa
7 août 2016 à 17:03

Bonjour Frédérique, je suis ouverte à toutes les questions et tu as raison de poser toute question ou envie qui te passe par la tête ^_^. Je n'ai jamais fait ce post car régulièrement et selon mes besoins j'ai modifié mes compléments alimentaires : les besoins du corps pour se réparer évoluent au fil du temps et ne restent pas figer. Aujourd'hui cela fait 1 an et demi que je me soigne avec des compléments alimentaires. Et j'en ai pris et essayé énormément. La liste de tout ce que j'ai pris : Liste des produits naturels, compléments, vitamines, plantes.

Aujourd'hui, je vais bien mieux et ne prends quasi plus rien, car je n'en ai plus le besoin ^^. Ce qui n'était absolument pas le cas il y a 6 mois ou encore pire il y a 1 an où là je devais en prendre énormément tant j'avais de problèmes et douleurs : au foie, intestins, constipation, inflammations, brûlures d'estomac, carences en vitamines, etc.

Mais c'est bien noté, je ferai bientôt des posts pour présenter les quelques compléments que je prends encore aujourd'hui (j'avais déjà présenté la L-glutamine ici : La L-glutamine : pour réparer les intestins et la perméabilité intestinale).

Répondre
avatar
14 décembre 2016 à 16:20

Coucou, une question me taraude depuis un certain temps : pourquoi la graisse diminue-t-elle l'envie de sucre ?? Mon cerveau n'arrive pas à résoudre l'équation ^^
J'espère que tu continue à aller mieux et à te guérir.
Bisous
Anaïs

Répondre
avatar
Isa
17 décembre 2016 à 14:35

Car les lipides permettent de ressentir la satiété et rassasier. Lorsqu'on mange moins de sucre et de glucides, le corps a besoin d'une grande quantité de graisse et lipides pour fonctionner. D'ailleurs, dans le régime cétogène (qui est un régime qui supprime quasiment tous les glucides), la part de lipides et graisses dans l'alimentation est très très importante.

Répondre
avatar
Anonyme
20 janvier 2017 à 16:39

Bonjour Isa ;-)
J'espère que tu vas bien. Je souhaiterais te poser quelques petites questions, en espérant ne pas trop empiéter sur ton temps...
Récemment j'ai voulu savoir si j'avais une candidose étant donné que j'ai moult intolérances alimentaires (gluten, fruits à coques lactose,...), des big pulsions de sucres, démangeaisons,... j'ai donc demandé à mon médecin. Je m'attendais à avoir une analyse de selles (comme j'entends souvent parler), seulement il m'a prescrit une prise de sang pour une "sérologie des infections systémiques à candida"... Résultat négatif (absence d'anticorps spécifiques). As-tu déjà entendu parler de ce test? Je ne connais pas trop sa fiabilité...
Je voulais aussi te poser une autre question.. :-) Est-ce qu'on peut consommer de l'huile de noix de coco quand on soupçonne une intolérance aux fruits à coque d'après toi?
Voilà, désolé pour la longueur du contenu ^^' Merci beaucoup et bon courage!

Répondre
avatar
Isa
21 janvier 2017 à 21:03

Oui, il existe beaucoup de tests différents pour mettre en évidence une candidose; malheureusement aucun de ces tests n'est vraiment fiable, et il faut avoir une très grande concentration pour que le test soit positif.
Oui, l'huile de noix de coco ne posera pas de problème car la noix de coco est considérée à tort comme un fruit à coque mais n'en est pas réellement un.

Répondre
avatar
Anonyme
22 janvier 2017 à 12:03

Merci pour ta réponse :)

Répondre
avatar
Anonyme
14 avril 2017 à 11:09

Bonjour isa .qq questions. G toujours ma candidose avec le test par contre, je ne prend plus aucun fruit g l impression de mal les supporter même les myrtilles dois je impérativement les reintroduire?
le beurre de coco et l'huile désodorise g l impression de pas la supporter.je consomme de l huile d olive.peut être deux cuillère par repas et 300 grammes de viande par repas g dû mal avec plus.le saumon si J en mange plus de deux fois par semaine g dû mal à le supporter peut être à cause de l histamine.je prend le saumon de la marque msc.comment explique tu le fait de supporter qu une marque de saumon au début ? en espérant que tu réponde à mes questions

Répondre
avatar
Isa
15 avril 2017 à 15:37

Non, aucune obligation de réintroduction des myrtilles ou de quelques fruits qu'il soit. Par contre ne lésine pas dans ce cas sur les corps gras, huiles et gras car sans apport de sucre, le corps a besoin de lipides pour fonctionner correctement.

Pour le saumon, cela me parait logique : le label MSC est un label de qualité, et pour le poisson soit il faut privilégier le certifié biologique, soit prendre du label MSC. Donc c'est parfait.

Répondre
avatar
Anonyme
30 avril 2017 à 02:06

Bonjour à tous,
Je me demandais si parmi vous, certains avaient eu des (gros) problèmes de fatigue avec le régime anti-candida
et si cela a duré tout le temps du régime? Le souci dans mon cas, c'est que à la base je souffre déjà de
fatigue chronique, et c'est déjà dur à vivre pour moi de devoir rester le plus clair de mon temps dans mon
15 m2, à siester enfermé. Et le régime anti candida ne fait qu'empirer ma fatigue, et ce qui me pèse le plus
n'est pas de me passer de sucre, mais surtout de devoir passer autant de temps alliter. Psychologiquement ça
me déprime et m'angoisse, du coup le régime ne fait souvent pas plus d'une semaine car ça finit en festin de
dattes pour compenser la perte d'énergie et l'angoisse de l'enfermement. Pour la petite explication, mes
problèmes intestinaux (leaky guts, intolérances multiples, et candidose je suspecte fortement) me proviennent
d'une mononucléose qui a "tournée au vinaigre" (plus d'un an et demi de lutte du système immunitaire ça fait
des dégats) Du coup depuis presque trois ans maintenant que je me traine tout ça. Ha oui une dernière question,
est-ce que quelqu'un sait si le cacao sans sucre (nature) est autorisé dans un régime anti candida. J'aimerais
bien à vrai dire ;) Bisous

Répondre
avatar
Isa
3 mai 2017 à 13:06

Si tu suis le régime anti-candida défini sans aucun sucre ni féculent, en effet il faut s'attendre à des problèmes de fatigue. Et pas que. Pour ma part, ce régime n'a été que du négatif pour moi et mon corps ne tenait pas. Quand on est trop fatigué, comment un corps peut alors lutter pour guérir?

Répondre
avatar
Anonyme
4 mai 2017 à 23:45

Oui Isa c'est ce que je me disais à propos de la fatigue. Merci de m'avoir dit ce que tu avais vécu, ça me rassure de voir que c'est "normal". Pourtant je mangeais quand même quelques doses de fruits rouges comme les fraises et tout ça, mais peut-être que cela ne suffisait pas. Je crois que je vais repartir sur un régime "made home", où je vais m'autoriser des fruits sans FODMAPs, même si c'est un peu trop riche en sucre, et je verrai l'évolution. Merci à toi ;)

Répondre
avatar
Isa
5 mai 2017 à 10:38

Oui je pense que c'est préférable. Par contre, reste bien sur les fruits pauvres en FODMAP. Et pas plus de 2 à 3 portions par jour. Evite par contre les fruits le matin.

Répondre
avatar